Archives de Catégorie: ComprendreAgilité

Comprendre l'agilité #Agile #Comprendre #Origine

Dans cet article, je vais vous conter une petite histoire, l’histoire de l’agilité !

Histoire de l'agilité.png

Il faut savoir qu’au départ, cela vient de la gestion de projet informatique, et plus précisément du développement logiciel.

Là, je vais vous raconter l’histoire de Théo, Théo c’est un chef de projet, la gestion de projet n’a pas de secret pour lui, il est expert !

Il doit réaliser le nouveau site internet de sa société. Pas de difficulté particulière pour lui, il dispose d’un cahier des charges complet, il va se lancer.

La 1ère chose qu’il fait, c’est de préparer le travail : trouver l’équipe, définir le planning…

Et voilà le projet sur de bons rails, vous ne trouvez pas ? Le planning est fait, il est détaillé , le projet sera terminé dans 6 mois !

Allez on démarre !

L’équipe commence à travailler sur le projet selon le planning réalisé par Théo, on avance, bien sûr, quelques soucis sont rencontrés, mais bon, rien de méchant…

Théo met à jour son planning, ouf, il avait prévu des tampons, donc pour l’instant tout va bien.

Mince, il n’avait pas prévu que le développeur principal se casse la jambe lors d’un WE ! Hum, pas bon pour le projet, il refait son planning… Plus qu’à annoncer un retard d’un mois !

Vous vous doutez bien que le client n’est pas content !

Voilà, au bout des 7 mois, Théo est fier, le site est prêt, il organise la démonstration à son client (la direction de la communication de son entreprise).

Et là ? Mais qu’est-ce qui se passe ? Le client n’est pas satisfait, Théo et son équipe n’ont pas bien compris son besoin !

Et nous voilà parti pour 6 semaines de correctif !

Cette petite histoire est très proche de la réalité malheureusement, le besoin du client évolue, n’est pas évident à comprendre, l’équipe n’arrive pas à respecter le planning qu’on a estimé !

Il existe une solution miracle ? Non ! Mais les méthodes dites agile vont permettre de diminuer un peu ces risques.

Comment ? En appliquant quelques règles du génie logiciel !

Pour mieux comprendre, on va reprendre l’histoire de Théo.

Théo doit donc refaire le site internet de la société. Pour cela, il va travailler de concert avec le client qui lui racontera l’histoire de son site ! C’est un dialogue permanent durant tout le projet.

Mais autre changement, il ne fera pas de planning ! Si un macro planning qui définira juste les grands jalons du projet (les versions par exemple).

Et pour le reste, il fera confiance à son équipe qui s’organisera toute seule. Oui, Théo n’aura plus à lui communiquer toutes les semaines les tâches à faire, l’équipe s’autogère, elle définit elle-même le travail à faire ! Bon, d’accord au début, Théo, il a du mal car il doit apprendre à lâcher prise sur le travail de ses équipiers, et accepter de perdre un peu le contrôle.

Mais en fin de compte, cela se passe bien. Théo utilise avec son équipe la méthode SCRUM qui préconise un certains nombres de cérémonials, quelques règles. Tout le monde a été formé.

Le développeur qui se casse la jambe ? pas grave on ajuste le « A faire », et on avance tranquillement !

Le projet avance, le client fait des retours réguliers (lors des cérémonials prévus) , il lui arrive même d’ajouter des demandes ou d’en supprimer. Le projet avance et au bout de 6 mois, l’équipe peut mettre une version du site en ligne, une version conforme aux souhaits du client.

Dans cette petite histoire, on voit quelques notions importantes des méthodes dites agile :

  1. L’implication du client avec des retours réguliers lors des cérémonials
  2. Responsabilisation de l’équipe (auto-gestion)
  3. Lâcher prise de la part du chef de projet (bon, là, ce n’est pas écrit dans le manifeste, mais je pense que c’est hyper important !).
  4. On s’adapte en permanence : on peut ajouter ou supprimer des fonctionnalités durant tout le déroulement du projet sans problème.
  5. On livre à la date prévue, un logiciel qui fonctionne ! (voir mon article ….. Pour mieux comprendre ce concept).

L’agilité, c’est vraiment un changement d’état d’esprit pour tous les acteurs du projet et de l’entreprise (client, équipe projet, management).

Ce qui est important de retenir, c’est qu’il s’agit d’une méthode adaptable, flexible, axé sur le résultat et non sur comment on va le faire !

Envie d’en savoir plus ? N’hésitez pas à me contacter !

Méthode agile ? Approche agile ? #Agilité #GestionProjet #Méthode #Approche

J’ai un réel problème avec ce terme de méthode agile !

Seize the Day.png

Pourquoi ?

Une méthode pour moi, c’est vraiment quelque chose qu’il nous faut respecter, appliquer. C’est quelque chose qui est très codifié.

L’agilité, c’est plus un état d’esprit, plus quelque que chose de modelable !

Alors, oui, certains vous diront : ben, il faut faire comme cela, c’est SCRUM qui le dit ! (ou une autre « méthode » agile.

A cela, je leur répond : n’est-ce pas le monde des bisounours de vouloir faire entrer SCRUM de force dans les organisations actuels ?

Ayant, l’occasion de voir en formation actuellement énormément de grandes entreprises, je constate que si j’avais ce regard sur l’agilité, ben, la plupart de mes stagiaires se dirait en sortant de formation : ben, c’est bien comme méthode, mais bon, nous on ne pourra pas l’utiliser !

Finalement, l’agilité peut être utiliser dans de nombreuses sociétés, mais pas en prenant une boule de bowling , et hop, on la lance ! Résultat  : Strike !!!!!! Mais dans ce cas, cela ne sera pas positif ! Car ce sont les équipes qui seront à terre et votre projet. En plus, ces personnes arriveront en formation en disant : cela ne marche pas ! c’est des conneries ! (j’en ai vu passer plus d’un avec cet avis sur l’agilité !)

Finalement l’agilité, c’est prendre une boule en pâte à modeler, et l’objectif est de faire rentrer cette boule dans votre projet, votre entreprise ! Mais vous l’imaginez bien : la boule de pâte à modeler, elle va s’adapter, elle va prendre la forme que vous lui donnerez !

Mais attention, oui, les méthodes agiles ont les adaptes à son entreprise, projet, équipe… Par contre, il est important de ne pas les dénaturer ! Il est impératif de garder l’état d’esprit, de garder en tête ce que contient le manifeste agile, mais après on module, on adapte  !

C’est pour cela que je préfère parler d’approche agile, car à mon sens, nous ne sommes pas dans  quelque chose qu’il faut impérativement respecter, de normé !

Vrum vous connaissez ? #GestionProjet #Agilité #Classique #Chefdeprojet

Une méthode de gestion de projet, que je viens de découvrir ! Du moins, je viens d’en découvrir le nom. Pourtant c’est ce qu’il m’arrive de proposer comme solution en formation !

VRUM !!.png

Vrum, c’est la contraction de : cycle en V et Scrum !

Oui, car on voit aujourd’hui beaucoup d’entreprise qui désire aller vers l’agilité mais, elles doivent respecter leurs processus (souvent très complexe). Leur métier ne leur permet pas de s’affranchir de certaines étapes de conception / validation, alors on va réaliser une grande partir du projet selon le cycle en V, et ne mettre en place que l’approche SCRUM pour le développement !

Dans mon approche, je propose de démarrer un projet en cycle en V, et de passer en Scrum quand les processus le permettent, c’est-à-dire par uniquement pour le développement.

Oui, on peut très bien réaliser le cahier des charges en classique puis passer tout de suite après en SCRUM (ou autre méthode agile, à votre convenance.)

Cette approche permet à mes clients de coller au plus près de leur organisation.

Pensez-y si jamais la mise en place de l’agilité n’est pas évidente dans votre organisation !

Halte à une idée reçue sur l'agilité ! #Gestionprojet #Agilité

Souvent on entend « L’agilité, c’est génial, on tient toujours les délais ! »

Ben, tout le monde sait qu’en méthodologie classique ben, le gros problème c’est le respect du triangle d’or (Qualité, coût, délais).

Et en agile, on est toujours dans ce triangle d’or !

images

Ça c’est le truc qui fait super plaisir au manager, responsable  : tous les projets se terminent dans le triangle d’or !!! Allons tous faire le grand plongeon de l’agilité !!!

Oui, mais voilà, ce n’est pas aussi simple ! Quoi, mais on m’aurait menti ?

Si on analyse bien, c’est la vérité tous les projets agile terminent dans le triangle d’or !

Mais vous pensez que c’est la potion magique ???

J’ai le regret de vous dire que non !

Un projet avec une méthode classique, c’est un besoin, une méthode, un produit que l’on livre à la fin. Souvent, on livre la Limousine avec toutes les options ! Bon d’accord on livre en retard, cela nous a couté hyper cher, mais purée notre client il a l’outil du tonnerre avec toutes les options… Ok, je vous l’accorde, il n’avait pas besoin de la majorité des options, mais purée, nous les concepteurs, on s’est fait plaisir. C’est kiffant vous ne trouvez pas ?

Souvent, on a le droit à la douche froide, car sa limousine, on lui a livré en bleu, et lui il l’a voulait en rouge… Mince quelle déception, en plus, il n’est pas content…

Cette situation est habituelle !

En agile, on va partir du besoin du client, et ce qui va compter en fin de compte c’est la satisfaction du client ! C’est lui livrer le produit qu’il a vraiment besoin quand il en a besoin et conforme à son budget ! Oui, cela fait rêver !! Mais il n’aura pas la limousine, il aura la simple berline avec juste les options nécessaires et à la bonne couleur !  (ben, oui, on aura fait avec lui des points réguliers, il nous aura donné l’information avant la fin du projet !)

Et oui, c’est cela le secret ! On ne lui livre que l’essentiel, que ce dont il a vraiment besoin, ce qu’il va utiliser !

Donc, quand on parle de la magie de l’agilité, il faut être conscient qu’on ne livrera pas la même chose ! Car s’il faut 18 mois en méthode classique pour réaliser un projet, en agile, on ne va pas mettre 10 mois. Oui, on va livrer quelque chose au bout de 10 mois mais cela ne sera pas la même chose que ce qu’on livrera en méthode classique au bout de 18 mois. C’est cela le secret, pour notre client, sa voiture, elle fonctionnera, elle répondra à son besoin, elle contiendra l’essentiel ! Mais bon, il n’aura pas de limousine qui finalement ne lui servira pas vraiment, en plus, cerise sur le gâteau comme vous lui aurez présenter régulièrement votre avancement, il aura la bonne couleur, il sera content ! Votre manager aussi sera content :  ben, oui, le projet aura été livré en temps et en heure, et le coût aura été respecté !

Tout va bien ???

Oui, si tout le monde est conscient dès le départ qu’on livrera pas la limousine !

Mais si cette notion n’est pas comprise, cela va coincer à un moment ou un autre.